Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Accueil>Actualités>Covid-19 : Nécessité d'assurer la continuité de l'enseignement

  Actualités

Classement moyen

Nouvelles connexes

Covid-19 : Nécessité d'assurer la continuité de l'enseignement

Date: mai 14  2020
DomaineÉducation et formation; Santé; Judiciaire
Haute personnalité Citoyens; Entreprises; Gouvernement; Non-Citoyens
 

GIS  – 14 mai 2020 : En vue d'atténuer l'impact immédiat du Covid-19 sur l'éducation et l'apprentissage, le gouvernement juge essentiel d'assurer la continuité de l'enseignement pour tous, malgré la fermeture des écoles, grâce à l'apprentissage à distance, en particulier pour les plus vulnérables, d’où le Covid-19 (Miscellaneous ProvisionsBill et le Quarantine Bill qui permettront d'adopter de nouvelles approches en temps de crise.

 

La ministre de l'Education, de l'Enseignement supérieur, des Sciences, et de la Technologie, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun, a fait cette déclaration, aujourd'hui, à l'Assemblée nationale, lors de son intervention sur ces deux projets de loi. « Les fermetures d'écoles et d'universités dues à l'épidémie de Covid-19 ont poussé le gouvernement à trouver des solutions d'apprentissage en ligne inclusives », a-t-elle affirmé.

 

Rappelant qu'au début de la pandémie, le gouvernement a agi rapidement en fermant les frontières et les établissements d'enseignement, et en imposant un couvre-feu sanitaire, elle a mis en exergue cette prise de décision efficace et une citoyenneté responsablequi ont grandement contribué à freiner la propagation du Covid-19.

 

Au niveau de l’éducation, un groupe de travail a été institué pour se pencher sur la continuité de l'enseignement et la réouverture des écoles, en prenant en compte la sécurité et la santé des apprenants. D’autres initiatives, mises en œuvre depuis la fermeture des établissements scolaires, incluent des programmes éducatifs en ligne ; des programmes de renforcement des capacités à travers des webinaires pour les enseignants, avec le soutien de Mauritius Telecom et Microsoft ; et la mise à disposition d'applications pour les éducateurs.

 

Selon la ministre, le Covid-19 (Miscellaneous ProvisionsBill prévoit des dispositions pertinentes qui faciliteront l'enseignement en ligne durant la fermeture temporaire des institutions éducatives, afin de garantir la continuité de l'apprentissage pendant l'épidémie de Covid-19.Celles-ci portent notamment sur

Ø   Le développement, par les enseignants et le personnel des écoles, de programmes d'enseignement à distance et d'apprentissage en ligne, y compris des leçons radiodiffusées.

Ø   La tenue et la gestion d'un registre contenant les coordonnées du personnel scolaire, des directeurs d'établissements secondaires et des responsables des étudiants. Le registre sera utilisé aux fins de l'enseignement à distance et de l'apprentissage en ligne.

Ø   Le confinement des apprenants à leur domicile à la fermeture des écoles pour une période à être déterminée.

Ø   L’application de la règle de distanciation physique dans les établissements en raison de la circulation des maladies infectieuses éventuelles. 

 

Quant à la loi sur la quarantaine, Mme Dookun-Luchoomun a souligné deux aspects importants du projet de loi, à savoir le mode de transmission du virus et les questions éthiques. Elle a déclaré que c'est la responsabilité morale, juridique et médicale de tout un chacun de dire la vérité, d'être ouvert et sincère, ce qui contribuera à la sauvegarde de la communauté. « La non-divulgation des informations peut entraver la recherche des contacts, entraîner un retard de diagnostic, et avoir un impact sur la propagation du virus » a -t-elle précisé.


Réouverture des écoles

La ministre a insisté sur le fait que la reprise des cours dans les établissements éducatifs doit se faire de manière progressive par la rentrée des grandes classes le 3 août 2020. Elle a affirmé que le gouvernement s’appuie sur l'expérience internationale tout en tenant compte du contexte local pour la réouverture partielle. Cette reprise se focalisera sur, entre autres, l'éloignement physique, les pauses échelonnées, la réduction des effectifs dans les classes, et la révision du calendrier scolaire et de l'emploi du temps.

 

En outre, des consultations sont organisées régulièrement avec les recteurs, les enseignants et les directeurs de zones afin d'élaborer un plan de réouverture. Des programmes de rattrapage appropriés seront dispensés une fois l'école rouverte, en particulier aux plus vulnérables.

 

Les opportunités de construire des systèmes éducatifs plus inclusifs à l’issue de cette pandémie ont aussi été abordées par Mme Dookun-Luchoomun. Elle a mis l’accent les modes d'apprentissage alternatifs, et le rôle important des enseignants en tant que facilitateurs et mentors auprès des apprenants. Dans cette optique, elle a appelé à un changement de mentalité des parties prenantessur ce nouveau mode de vie pédagogique dans l’intérêt des apprenants mauriciens.

 

 

 

#ResOuLakaz   #BeSafeMoris

 Government Information Service, Prime Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius. Email: gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​
 
(0) Comment(s)